Ministère du
Solliciteur général

Services correctionnels – Mise à jour sur la COVID-19

Services correctionnels – Mise à jour sur la COVID-19

Les nouvelles les plus récentes sur l’évolution du nouveau coronavirus 2019 sont affichées chaque jour, sept jours sur sept, à 10 h 30 (HE) à ontario.ca/coronavirus.

Nous nous sommes engagés à protéger la sécurité du personnel, des détenus et des membres du public dans les établissements correctionnels pour adultes de l'Ontario face à la COVID-19.

Les changements opérationnels suivants sont en vigueur jusqu’à nouvel ordre :

Établissements correctionnels

Renseignements pour les visiteurs

  • Les visites personnelles dans certains établissements reprendront le lundi 29 juin. Les visiteurs doivent :
    • contacter l’établissement à l’avance pour vérifier s’il accepte des visiteurs;
    • Programmer leur visite à l’avance avec l’établissement s’il accepte des visiteurs;
    • Subir un contrôle de santé avant d’entrer dans l’établissement, ce qui inclut la prise de la température, le dépistage de symptômes de la COVID-19 et des questions sur les déplacements hors du Canada ou des contacts avec une personne malade;
    • Porter un masque ou une protection pour le visage pendant la visite. Des masques ne seront pas fournis par l’établissement et les visiteurs doivent apporter leur propre masque.
  • Les visiteurs qui présentent des symptômes ou qui échouent au contrôle de santé ne seront pas autorisés à entrer dans l’établissement.
  • Les visiteurs professionnels, y compris les avocats, sont autorisés, mais devront subir un dépistage supplémentaire des symptômes de la COVID-19.

Renseignements pour le personnel

  • Les mesures suivantes doivent être respectées dans tous les établissements :
    • port de l’équipement de protection individuelle, y compris des masques, pour tout le personnel selon ce qui est nécessaire
    • auto-dépistage et prise de la température pour le personnel
    • auto-isolement du personnel selon les directives des autorités de santé publique locales
    • nettoyage plus en profondeur
  • Les bureaux de santé publique locaux feront subir au personnel et aux détenus un test de dépistage si cela est approprié.

Changements pour les détenus

  • Il faut fournir des masques aux détenus, si cela est nécessaire.
  • Isoler les nouveaux détenus dans une zone séparée de la population carcérale générale pendant 14 jours, puis les soumettre à un test de dépistage de la COVID-19 avec leur consentement avant de les intégrer au reste des détenus.
  • Il faut placer en isolement médical les détenus touchés et rendre les tests de dépistage accessibles aux détenus, si cela est approprié.
  • L’octroi d’absences temporaires est élargi, ce qui comprend la possibilité de remettre en liberté plus tôt que prévu des détenus admissibles, à faible risque, qui approchent de la fin de leur peine.
  • Les détenus purgeant une peine discontinue, qui sont sous garde les fins de semaine, doivent se présenter à leur établissement d’attache et, dans les cas appropriés, pourront obtenir une absence temporaire plus longue et rentrer chez eux pendant la durée du permis de sortir.
  • Comme auparavant, les détenus peuvent continuer à maintenir le contact avec leurs familles et amis par téléphone et lettres.

Les personnes victimes d’un acte criminel qui souhaitent avoir des renseignements sur la situation de l’auteur de l’acte criminel dans un établissement correctionnel provincial et la date de sa mise en liberté peuvent appeler la Ligne d’aide aux victimes, au 1 888 579-2888 ou 416 314-2447, dans la région de Toronto.

Probation et libération conditionnelle

  • La Commission ontarienne des libérations conditionnelles est autorisée à tenir ses réunions autrement qu’en personne.
  • Tous les clients et visiteurs entrant dans les bureaux de probation et de libération conditionnelle seront soumis à un dépistage des symptômes de la COVID-19 et interrogés sur leurs récents déplacements.
  • Les membres du personnel des services de probation et de libération conditionnelle devront s’auto-évaluer à l’égard des symptômes de la COVID-19 et de leurs déplacements récents et risques d’exposition avant de travailler dans un bureau de probation et de libération conditionnelle.
  • Le nombre de clients autorisés dans la salle d’attente des bureaux de probation et de libération conditionnelle sera limité afin de respecter les exigences de distanciation physique.
  • Des marques seront placées au sol, dans les bureaux de probation et de libération conditionnelle, pour encourager la distanciation physique et orienter les mouvements des gens.
  • Les heures d’ouverture des bureaux de probation et de libération conditionnelle ont été modifiées. Les bureaux de probation éloignés sont temporairement fermés.
  • Les aires publiques les plus utilisées seront nettoyées plus fréquemment : les salles sécurisées et les autres salles d’entrevue désignées, les entrées, les salles d’attente, les comptoirs et les toilettes.  
  • Le personnel et les clients doivent respecter les consignes de lavage des mains et de distanciation physique lorsqu’ils se trouvent dans le bureau et utiliser le désinfectant pour les mains fourni dès qu’ils entrent dans le bureau.
  • Les employés et les clients sont autorisés à porter leur propre protection pour le visage, et en particulier les employés et les clients sont encouragés à porter leur protection pour le visage dans des circonstances où la distanciation physique est difficile (dans l’aire de réception, la salle de conférences, la salle d’attente et pendant l’accompagnement des clients).


Au fur et à mesure que la situation évolue, nous fournirons des informations actualisées sur tout changement opérationnel au sein de nos établissements correctionnels et de nos bureaux de probation et de libération conditionnelle.

La santé et le bien-être des Ontariens et Ontariennes sont la priorité numéro un de notre gouvernement. Depuis qu’il a appris l'existence de la COVID-19, l’Ontario a pris des mesures décisives pour contenir le virus et protéger toute la population ontarienne.